Aix-en-Provence, bientôt ville ouverte à tous les vents de l’art

Du 25 juin au 17 juillet, la patrie de Cézanne sera irriguée, jusque dans les moindres recoins, par toutes les formes possibles et imaginables de manifestations culturelles.

Le week-end d’ouverture de la 5e saison de la Biennale d’art et de culture d’Aix-en-Provence, se tiendra le samedi 25 et le dimanche 26 juin. L’ensemble de cette manifestation d’envergure, qui doit impliquer plus de 50 propositions artistiques dans tous les domaines, se prolongera jusqu’au 17 juillet.

On aura le loisir de sillonner l’espace public dans les jardins et les galeries, ainsi qu’en de nombreux lieux, depuis le centre historique de la ville jusqu’au pied de la montagne Sainte-Victoire. Le programme va du spectacle vivant à la photographie, de l’art contemporain aux traditions provençales, de la musique actuelle à l’art lyrique, du cinéma au digital, sans oublier la gastronomie et les ateliers participatifs, dont une dizaine réservés aux jeunes.

Pour le coup d’envoi des 25 et 26 juin, amateurs d’art et curieux seront exceptionnellement invités dans des sites ouverts au public, tels que le parc de la bastide du Jas de Bouffan, propriété familiale de Paul Cézanne de 1859 à 1899, ou le domaine Saint-Joseph. Datant de 1673, situé au Tholonet et maintes fois peint par le maître d’Aix, ce domaine de 25 hectares accueille de jeunes artistes en création.

Bastide du Jas de Bouffan © Philippe Biolatto

Une installation intitulée À la recherche de Madame Cézanne

Au cours d’un «  parcours d’art contemporain dans le centre historique  », on pourra, par exemple, se rendre au musée Granet pour assister à la performance du choréologue Dany Lévêque – la choréologie est un système de notation qui codifie, par écrit, à l’usage des chorégraphes, les mouvements du corps humain. Dans le même lieu seront exposées des œuvres du célèbre photographe Bernard Plossu et la peinture d’Anne-Marie Renan, tandis que la plasticienne Mylène Duc proposera une installation de circonstance, intitulée À la recherche de Madame Cézanne.

Au centre d’art de l’Hôtel Gallifet, l’exposition «  All By My Selfie  » réunira des photos de Philippe Ramette et Martin Parr, ainsi que les vidéos de José Bartoloméo. En prime, une sélection d’œuvres du Fonds régional d’art contemporain (Frac) Alpes-Côte-d’Azur.

Ce sont là quelques-uns des hors-d’œuvre servis sur deux jours, en attendant le foisonnement de la saison d’été de cette 5e édition de la Biennale d’art et de culture d’Aix-en-Provence, qui affiche 11 créations originales, 18 expositions, 8 installations, 17 concerts, 10 spectacles de danse et de cirque, 4 performances et 2 mappings sur les façades de beaux monuments. Et il y aura des bals  !

Une 5e saison, du 25 juin au 17 juillet 2022

Antoine Sarrazin