Bouteilles – Déception bordelaise pour le millésime 2021

Disons-le d’emblée, le 2021 n’entrera pas dans la catégorie des millésimes du siècle. Tous les avis convergent sur ce point, même si quelques réussites sont au rendez-vous.

Souvenons-nous des conditions climatiques qui angoissèrent les vignerons tout au long de l’année. Gel, mildiou, fraîcheur et pluies estivales détruisirent ou abîmèrent une bonne partie du vignoble et, à l’époque habituelle des vendanges, la maturité se faisait encore attendre. Elle ne sera au rendez-vous que vers la mi-octobre. Il fallait savoir et surtout pouvoir patienter pour bénéficier d’une belle arrière-saison et sauver les meubles  ! Les cabernet franc ou sauvignon aux cycles végétatifs plus longs s’en sortirent bien mieux que le merlot, plus précoce et sensible au mildiou.

Oublions cette année les vins tanniques, concentrés et alcooleux, pour retrouver des caractéristiques antérieures au réchauffement climatique. Les vins seront digestes, élégants, plus frais, d’un abord plus rapide, ce qui n’est pas forcément une tare. Il faudra bien sûr les regoûter lors de la mise en bouteille, la profession restant prudente dans ses pronostics. L’art du vigneron fera une fois de plus la différence.

Les prix baissent timidement, de l’ordre de 10  % par rapport au 2020… pas de quoi se précipiter  ! Les grands crus classés restent inabordables  : Château Figeac, Ducru-Beaucaillou, La Fleur-Pétrus autour de 180 euros HT, sans parler du Haut-Brion blanc, superbe dit-on, mais à 700 euros quand même la bouteille…

Il sera plus raisonnable de regarder des seconds vins bien faits, souvent inférieurs à 50 euros, et des appellations moins prestigieuses comme le bordeaux-côtes-de-francs, l’entre-deux-mers, quelques graves comme le Clos Floridène (14 euros), surtout des blancs mieux réussis.

Pour consoler les amoureux du cabernet franc, je vous signale le retour des Grandes tablées du saumur-champigny pour leur 20e anniversaire. Rendez-vous les 3 et 4 août prochains place de l’hôtel de ville de Saumur pour dégustation, avec modération bien sûr, et repas en musique. Réservation en ligne. Bonnes vacances à toutes et à tous.

Georges Suliac