Échecs – Championnat du monde : 5e titre pour Carlsen

« Je n’ai pas assez travaillé », a estimé le Russe Ian Nepomniachtchi après avoir été battu à la 6e partie par le Norvégien.

Par Éric Birmingham

En gagnant la 11e partie du match disputée en décembre 2021 à Dubaï, Magnus Carlsen remporte son 5e titre mondial consécutif. En 2013, il avait ravi son premier titre au «  Tigre de Madras  »  : l’Indien Wiswanathan Anand. Il rééditait ce même exploit en 2014. En 2016 et 2018, il défendait respectivement son titre de champion du monde face au Russe Serguey Karjakin et à l’Américain Fabiano Caruana. Ces deux derniers matches furent très durs, dans les deux cas, l’issue se joua lors des départages en cadence rapide.

En revanche, le match contre Ian Nepomniachtchi fut une confrontation à sens unique. Certes, les cinq premières parties furent équilibrées et la sixième bien que remportée par Carlsen fut très disputée, mais la suite du match fut un désastre pour le champion russe. Il accumulait les gaffes (…b5  ; ç5, g3) inhabituelles pour un joueur de ce calibre. «  Ian n’étais pas prêt à disputer ce match, pas suffisamment. La défaite dans la 6e après presque huit heure de jeu lui a coupé les jambes. Il ne s’en est pas remis. » Maxime Vachier-Lagrave, l’un des meilleurs mondiaux, qui fut dans l’équipe de préparation de Carlsen en 2016. Le roc norvégien résuma sa performance par ces mots  : «  L’un des facteurs peut être, est que j’ai mieux joué dans les positions simples et que j’ai commis moins de fautes.  »

En réalité, en dehors d’un unique moment au sortir de l’ouverture dans la 2e partie, il n’a jamais été en danger dans ce match. Son adversaire s’est sabordé dans trois confrontations et il a pris une mauvaise décision stratégique dans une autre, conséquemment, Magnus Carlsen n’a pas eu besoin de faire des choses extraordinaires pour défendre son titre.

Résultat final  : Carlsen 7,5 points – Nepomniachtchi 3,5 points

«  La pression mentale et physique ressentie lors d’un match peut facilement transformer une défaite en deux.  »

Garry Kasparov

Magnus Carlsen (2856)-Ian Nepomniachtchi (2782)

Championnat du monde, 8e partie, Dubaï, 2021. Défense Petrov.

1.e4 e5 2.Cf3 Cf6 3.d4 Cxe4 4.Fd3 d5 5.Cxe5 Cd7 6.Cxd7 Fxd7 7.Cd2 Cxd2 8.Fxd2 Fd6 9.0–0 h5 ! ? 10.De1+ Rf8 (10…De7 était plus solide.) 11.Fb4 De7 12.Fxd6 Dxd6 13.Dd2 Te8 14.Tae1 Th6 15.Dg5 c6 16.Txe8+ Fxe8 17.Te1 Df6 18.De3 Fd7 19.h3 h4 20.c4 dxc4 21.Fxc4

(voir diagramme)

21…b5 ? ? (un coup affreux qui donne un pion sans aucune raison. 21…Rg8 22.De7 Fe6 23.Dxf6 Txf6 24.Fxe6 fxe6 25.Te4 Th6=) 22.Da3+ Rg8 23.Dxa7 (le reste est techniquement facile pour les Blancs.) 23…Dd8 24.Fb3 Td6 25.Te4 Fe6 26.Fxe6 Txe6 27.Txe6 fxe6 28.Dc5 Da5 29.Dxc6 De1+ 30.Rh2 Dxf2 31.Dxe6+ Rh7 32.De4+ Rg8 33.b3 Dxa2 34.De8+ Rh7 35.Dxb5 Df2 36.De5 Db2 37.De4+ Rg8 38.Dd3 Df2 39.Dc3 Df4+ 40.Rg1 Rh7 41.Dd3+ g6 42.Dd1 De3+ 43.Rh1 g5 44.d5 g4 45.hxg4 h3 46.Df3 1–0


Ian Nepomniachtchi-Magnus Carlsen

Championnat du monde, 9e partie, Dubaï, 2021. Partie anglaise.

1.c4 e6 2.g3 d5 3.Fg2 d4 4.Cf3 Cc6 5.0–0 Fc5 6.d3 Cf6 7.Cbd2 a5 8.Cb3 Fe7 9.e3 dxe3 10.Fxe3 Cg4 11.Fc5 0–0 12.d4 a4 13.Fxe7 Dxe7 14.Cc5 a3 15.bxa3 Td8 16.Cb3 Cf6 17.Te1 Dxa3 18.De2 h6 19.h4 Fd7 20.Ce5 Fe8 21.De3 Db4 22.Teb1 Cxe5 23.dxe5 Cg4 24.De1 Dxe1+ 25.Txe1 h5 26.Fxb7 Ta4 27.c5 ? ? (une horrible faute, après laquelle le Fou blanc se retrouve enfermé. 27.f3 Ch6 28.Fe4 Txc4 29.Tac1=) 27…c6 ! 28.f3 Ch6 29.Te4 Ta7 30.Tb4 Tb8 31.a4 Taxb7 (avec une pièce en moins, les Blancs pouvaient abandonner.) 32.Tb6 Txb6 33.cxb6 Txb6 34.Cc5 Cf5 35.a5 Tb8 36.a6 Cxg3 37.Ca4 c5 38.a7 Td8 39.Cxc5 Ta8 0–1


Étude de E. Melnichenko, 1979

Les blancs jouent et gagnent.

La solution