Cartographie des tiers-lieux

Encore aujourd’hui, ces espaces de travail constituent un phénomène essentiellement urbain. Jusqu’à quand ?

Il y a un paradoxe : alors que les tiers-lieux, comme les espaces de coworking, pourraient être des outils d’aménagement du territoire, ils ont longtemps peiné à décoller et apparaissent encore aujourd’hui comme un phénomène essentiellement urbain. La seule étude d’envergure a été réalisée en 2018 par la fondation Travailler autrement, avec l’appui du Commissariat général à l’égalité des territoires (Cget) * : elle montre qu’il existait, à cette date, 1 463 tiers-lieux sur tout le territoire, dont plus de la moitié situés au cœur des 22 grandes métropoles françaises couvrant un tiers de la population. Et au sein de la métropole lyonnaise par exemple, 80 % de ces lieux se concentrent dans le centre de Lyon.

La crise sanitaire peut-elle être une opportunité de « rééquilibrage territorial » ? Parce que le télétravail peut inciter des populations à s’installer dans des zones périurbaines ou plus rurales, les Régions y croient et y travaillent, même si les obstacles au développement de ces lieux, comme l’hétérogénéité de la couverture numérique des territoires, sont réels. Comme en Nouvelle-Aquitaine, les conseils économiques, sociaux et environnementaux régionaux (Ceser) sont à pied d’œuvre. Dans cette région, 714 000 actifs auraient télétravaillé pendant le premier confinement ; selon une consultation, 91 % souhaitent poursuivre, majoritairement deux jours par semaine. Tiers-lieux mobiles – comme les Protobus présents en région parisienne – ou fixes dans des gares désaffectées ou sous-utilisées… toutes les pistes sont aujourd’hui à l’étude. À moyen terme, l’objectif est que chaque habitant puisse accéder, en voiture, à un espace de proximité en moins de vingt minutes. C. L.

* « Tiers-lieux : un défi pour les territoires », septembre 2018.

Crédit photo : Antoine Tomaselli/maxppp

 

Options n° 665 avril 2021

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *